Avis sur la première prise en main du Smartphone pliable Royole FlexPai

Le FlexPai est le premier Smartphone  pliable commercialisé. Il a été inventé par la toute jeune compagnie chinoise nommée Royole. Lors de sa première présentation, les publics ont eu l’occasion de découvrir le Royole FlexPai. Focus sur les avis de la première prise en main de ce nouveau gadget.

Zoom sur les caractéristiques du premier Smartphone   pliable FlexPai

Le FlexPai n’est pas un Smartphone   ordinaire : il dispose d’un écran flexible qui peut être plié et déplié. Ce smartphone  dispose d’un écran AMOLED de 7,8 pouces de diagonale avec une résolution de 1920×1440 pixels. D’ailleurs, c’est une taille assez proche d’une petite tablette; très différent du Smartphone Pliable de Huawei dont nous parlons ici. Quand l’utilisateur replie l’appareil, le Smartphone présente deux écrans différents (pile et face) : le premier dispose d’une ration d’affichage de 16:9 et l’autre 18:9. Mais ce n’est pas tout, le FlexPai est doté de deux caméras de 16MPx pour les grands-angles et 20 Mpx pour le zoom. Cet appareil de nouvelle génération est équipé d’un processeur Snapdragon 8 de dernière génération (2,8 GHz) et un GPU Adreno 640. En ce qui concerne  sa mémoire vive, il dispose de 8 Go de RAM pour un espace de stockage interne de 256 Go. Ce Smartphone pliable fonctionne sous Android 9.

Source de l’article sur ce site d’actualité sur les mobiles

Smartphone   pliable FlexPai Royle : test, démonstrations et avis après la première prise en main

La première démonstration du Royole FlexPai a été faite au CES 2019, bien avant donc la présentation officiel de Samsung et son galaxy FOLD. Royole affirme testée 200 000 flexions avant sa première présentation. Premier cas d’utilisation : c’est quand l’utilisateur prend une photo, il est possible d’afficher les deux viseurs à l’avant et à l’arrière. La personne prise en photo peut voir son propre visage pendant la prise de vue. On n’a pas besoin d’utiliser le deuxième écran, car lorsque l’appareil est replié, l’autre face s’éteint automatiquement. Côté logiciel, quand l’utilisateur replie le smartphone, toutes les icônes se déplacent facilement vers l’écran utilisé. Les applications Android ne marchent pas sur ce type d’écran, de ce fait, la société chinoise Royole a conçu un système d’Android OS.

Quant à sa prise en main, certes, l’écran en plastique peut être plié 100 fois par jour pendant 5 ans, mais ne fonctionne pas vraiment comme une feuille de papier avec une densité de 308 ppi. La sensibilité de l’écran n’est pas vraiment au top par rapport aux smartphones ordinaires. Généralement, au cours de son utilisation les écrans AMOLED ne sont pas très chauds par rapport aux écrans LCD, mais pour le FlexPai, c’est encore un détail à améliorer. De même pour les bulles d’air sous la partie articulée et l’espace vide entre les deux écrans quand il est plié : pas très évident de le glisser dans la poche. Certes, utiliser un Smartphone flexible est une expérience unique, mais au niveau des fonctionnalités et ergonomies, le  FlexPai n’est pas vraiment très intéressant. Quant à son prix, on peut l’acquérir à partir de 1 250 euros pour le modèle avec 6 Go et 1 820 euros pour le modèle de 8 Go.